Agneau de prés salés du Mont-Saint-Michel

Manche

Les agneaux de prés salés du Mont Saint-Michel sont élevés selon une tradition pastorale séculaire sur les herbages périodiquement inondés par la mer. L’agneau se nourrit donc d’une flore saline et iodée. Cette particularité confère à la viande une saveur caractéristique.

Dégustation :

Viande persillée (présence de gras intramusculaire) et juteuse. Arômes intenses et persistants en bouche.

Viande rosée (gros marcheurs).

Grain fin.

Saisonnalité :

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D

Méthode d'élevage

Après la naissance, les agneaux restent en moyenne un mois en bergerie où ils bénéficient d’un complément en céréales. Orge, pois, triticale : tout est cultivé à la ferme.

Puis, durant au moins soixante jours, direction les "herbus", où les agneaux paissent avec leur mère les "prés salés" en totale liberté, quelle que soit la saison. Ils sont abattus à quatre mois minimum à l’abattoir de Saint-Hilaire, situé à moins de 30 km de la bergerie de Michel.

Particularité

Les agneaux de Michel Muriel sont en majorité de race Suffolk et Roussin. La race Suffolk, originaire du Royaume-Uni, a été introduite en France à la fin du XIXe siècle. Elle est caractérisée par sa laine blanche et sa peau noire. Le Roussin est une race très ancienne, originaire du nord de la Manche, à peau blanche.

Histoire & spécificité

L’agneau de "prés salés" est issue d’une pratique très ancienne. Au Moyen-Age, les seigneurs locaux cherchant à gagner des terres sur la mer construisent des digues à proximité du Mont-Saint-Michel. Des élevages ovins y sont introduits. Depuis, ce mode d’élevage singulier bénéficie d’une large renommée. En effet, la viande d’agneau dit "de prés salés" offre des qualités gustatives particulières liées à la végétation composant les herbus (puccinellies, obiones, salicornes…), idéale à une croissance lente, adaptée à la nature des agneaux. Ces derniers sont des animaux rustiques, qui se sont adaptés à ce terroir rude, soumis aux caprices des marées et des embruns.

Paysages & Territoires

La baie du Mont Saint-Michel offre un cadre naturel hors du commun. Ces vastes espaces, recouverts par la mer au moment des grandes marées, sont recouverts par des herbus. Ces prés originaux sont composés de plantes halophiles, capables de pousser sur des sols à forte teneur en sel. Le climat difficile (pluie, vent, humidité ou sécheresse suivant les saisons) est essentiel au développement de la végétation tant appréciée depuis des siècles par les agneaux.

Suggestions d'utilisation

La viande d’agneau compte de nombreux morceaux de choix, chacun nécessitant une cuisson spécifique. On distingue notamment les pièces à cuisson lente utilisées dans les navarins, les tajines,… des pièces à cuisson rapide mises en valeur dans les grillades. Quelle que soit la cuisson, l'agneau est plus savoureux légèrement rosé ou à point pour les plus difficiles. Si la chair est trop cuite, elle s'assèche et perd en saveur et tendreté. Voici quelques idées : carré d’agneau rôti au four, sauté d’agneau, gigot d’agneau aux petits légumes, tajine, brochettes… La viande d’agneau se marie à merveille avec les herbes aromatiques, telles que le thym, le romarin, le basilic, l'estragon...

Producteur : Michel Muriel

Michel Muriel

Michel est éleveur d’agneaux à Huisnes-sur-Mer, dans les prés salés de la baie du Mont-Saint-Michel. En 1984, il reprend l’exploitation de son père, qui avait lui-même repris celle du grand-père, installé depuis 1936. Son fils Florian, 30 ans, est d’ailleurs également éleveur d’agneaux. Les 350 brebis de Michel pâturent sur 1200 hectares d’herbus toute l’année, ce qui lui assure une production annuelle de 200 agneaux, commercialisés via une association composée de quarante-cinq éleveurs.