Coucou de Rennes

Ile-et-Vilaine

La race « coucou de Rennes » est une race de volaille rustique, autrefois très répandue en Bretagne. Après avoir évité de peu l’extinction durant les Trente Glorieuses, la race est progressivement relancée en 1989. Emblématique du terroir du pays rennais, cette volaille est réputée pour la qualité et la finesse de sa chair.

Intégration du code HTML non disponible.

Dégustation :

Typique des races rustiques, léger goût de noisette.

Peau fine et souple, comme du velours. Couleur crème, adhérant à la chair.

Chair ferme, savoureuse et tendre.

Saisonnalité :

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D

Méthode d'élevage

L’association des producteurs de poulets « Coucou de Rennes », dont Paul Renault est le président, s’est dotée d’un cahier des charges très strict. Cette race délicate a besoin d’espace et ne supporte pas les concentrations importantes. Elevées en bande de 500 têtes maximum, chaque volaille doit disposer d’un parcours herbeux d’au moins 10m². Ces volailles à croissance lente ne sont abattues qu’après 130 jours minimum, 150 jours chez les Renault. L'alimentation des coucous de Rennes est traditionnelle. Elle est composée d’herbe, des micro-organismes présents dans le sol (en effet, ces volailles sortent dès 4 à 5 semaines) et de céréales de la ferme (25 ha de champs). Il s’agit de céréales nobles, entières : blé, orge, avoine, maïs, luzerne… Les quinze derniers jours, un complément à base de lait de vache entier issu de la ferme assure la finition des volailles. Les volailles sont ensuite abattues dans l’abattoir de l’association, spécifiquement adapté à ce type de poules et disposant de l’agrément européen.

Particularité

Son plumage, rappelant celui du coucou des bois, se compose de barres noir foncé brillant sur fond bleuté très doux. Il s’agit d’une volaille de type fermier, plus grande que la moyenne, qui pèse de 2,5 à 3kg pour les poules, et jusqu’à 3,5kg pour les coqs. Cette volaille présente deux types de chair. La cuisse est rouge foncé, presque noire. Le flanc présente quant à lui une chair blanche.

Suggestions d'utilisation

On peut la farcir, la rôtir, la pocher comme la poule au pot, en faire de mini boudins… Dans la mesure du possible, il faut cuire les cuisses un peu plus longtemps que le reste de la carcasse et tenir compte de la finesse de la peau.

Producteur : Paul et Marie-Noëlle Renault

Paul et Marie-Noëlle Renault

Paul Renault et sa femme Marie-Noëlle pratiquent depuis 1976 une agriculture paysanne. D'abord éleveur de quelques vaches et de pigeons, Paul est l’un des pionniers à relancer la Coucou de Rennes en 1990. Au domaine de l’Entillère, à Louvigné-de-Bais (35), situé à 30km à l’Est de Rennes, l’élevage familial est désormais mené par Olivier, son fils. Ils produisent environ 21000 poulets Coucou de Rennes par an et tiennent à maîtriser toute la chaîne, de la production à la commercialisation. Leurs débouchés sont variés : marchés à Rennes, vente à la ferme, boucheries et restaurants bretons…