Tomate de plein champ

Vienne

Importée des Andes Péruviennes par les conquistadors au début du XVIe siècle, la tomate est le deuxième légume le plus présent dans nos assiettes. Pour répondre à la demande croissante et faire baisser les coûts, les tomates hybrides ont été mises au point. Cultivées hors sol, sous serre, elles poussent toute l’année, trois fois plus vite qu’en plein champ, mais sont gorgées d’eau. C’est contre ces tomates sans goût que s’insurgent quelques maraîchers tels que Jacky Mercier, défenseur de la biodiversité alimentaire et producteur d’exception.

Intégration du code HTML non disponible.

Dégustation :

Attaque sucrée et finale légèrement acide.

Fruit charnu. Taille, forme et couleurs très variées.

Peau croquante. Fruit ferme, juteux et fondant. Elle ne doit être ni aqueuse ni farineuse.

Saisonnalité :

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D

Méthode de culture

Ses tomates sont cultivées en plein champ, sans serre. Les plants sont mis en terre au 15 avril, avec un système de paillage pour éliminer les herbes nuisibles. Le grand ennemi de la tomate est l’humidité, car elle permet au mildiou de se développer. La clé, pour Jacky, est donc de peu arroser et de peu tailler, afin de ne pas créer de plaie. Ces tomates de plein champ prennent leur temps puisqu’elles ne sortent pas de terre avant la mi-juillet.

Particularité

Chaque variété a une forme, une couleur et un goût différents. Jacky en cultive plus de cent : green pineapple, rose de Berne, Noire de Crimée, Green Zebra, Ananas, longue des Andes, cœur de bœuf, tomate groseille, Black Zebra, San Marzano, tomate bleue... Toutes ont été sélectionnées par Jacky en fonction de la richesse et de la diversité de leurs saveurs.

Histoire & spécificité

Il existe plus de quinze mille variétés de tomates dans le monde. Pourtant, seule une trentaine est cultivée à grande échelle. Depuis les années 1950, la tomate a en effet été victime des exigences de la production industrielle qui a unifié sa forme, son poids, sa couleur et son goût. Les tomates hybrides sont bien rouges et bien rondes, mais sans goût, car cultivées toute l’année hors sol.

Paysages & Territoires

La Vienne est située dans la région Poitou-Charentes. Les influences de l’Atlantique lui assurent un climat plutôt frais l'été et doux l'hiver. Les sols du nord de la Vienne sont argilo-calcaires, les rendant bien adaptés au maraîchage.

Suggestions d'utilisation

Des tomates aussi savoureuses se dégustent en priorité crues, mariées avec de la mozzarella, du basilic et assaisonnées d'un filet d’huile d’olive. Les variétés et les couleurs peuvent être mixées pour créer un joli carpaccio, accompagné d'échalotes et de jambon noir de Bigorre.

Producteur : Jacky Mercier

Jacky Mercier

Depuis les années 1980, Jacky Mercier est maraîcher au jardin des Trois-Noyers à Frontenay-sur-Dive, petite commune au nord de la Vienne, à 40 km de Poitiers. Il cultive sur 2,7 hectares des centaines de variétés de légumes en agriculture biologique : aubergines, poireaux, concombres, courgettes, choux, physalis, brocolis, et sa grande spécialité, les tomates, dont il cultive plus de cent variétés. Aidé d’un ouvrier, la production reste modeste, 300 kg les bonnes années. Chaque été, au mois d’août, il organise même une fête de la tomate, avec la participation d’une trentaine de producteurs. On retrouve les tomates de Jacky sur les marchés du Nord de la Vienne (Poitiers, Loudun, Vouillé). Défenseur de la biodiversité alimentaire, Jacky reproduit lui-même les semences de quasiment toutes ses tomates, ce qui représente un travail très conséquent. De plus, il a créé un jardin pédagogique, sorte de conservatoire des variétés, ouvert au public, afin de lui faire prendre conscience de la richesse de la nature.