Portrait de Roland Rigault

13 octobre 2015

En pénétrant dans les champs de Roland et Claude Rigault, on découvre une véritable histoire de famille. Les deux frères sont la quatrième génération à cultiver ces terres fertiles de la vallée de la Seine. Désormais entourés de pavillons et d’immeubles, les champs de leur GAEC constituent les dernières traces du passé agricole de la ville d’Herblay. Autrefois terre vigneronne et maraîchère, il ne reste désormais que quelques paysans, résistant difficilement à la très forte pression foncière de cette zone du Val d’Oise.

Roland Rigault a repris en 1979 l’exploitation familiale, aujourd’hui étendue sur quarante hectares, dont vingt en céréales et 9000m² de serres. Il cultive des dizaines de variétés de légumes, d’aromatiques et quelques fleurs, aidé par son frère, Claude, et deux salariés. Sa soeur et sa mère participent également aux travaux de la ferme. La production est vendue quatre fois par semaine, toute l’année, sur les marchés de la région parisienne. A Levallois-Perret, sa famille occupe d’ailleurs depuis l’après-guerre le même emplacement, lui garantissant une renommée toute particulière. Ce choix de distribution permet aux deux frères de raconter la spécificité de leur production et de valoriser au mieux leurs légumes.

Le GAEC fournit à l’épicerie de Terroirs d’Avenir des aromatiques : basilic pourpre, marseillais ou thaï, verveine, shiso, menthe poivrée, chocolat ou cannelle, sauge, sarriette, laurier, ciboulette et bien d’autres encore. Roland est passionné par ces herbes odoriférantes, peut-être un vieux souvenir de son ancien métier de parfumeur. Chaque année, il en travaille des dizaines, pour combler les envies des restaurateurs et des amateurs. Elles sont semées ou plantées sous serres ou dans un jardin clos n’ayant rien à envier aux potagers médiévaux, puis sont cueillies en bouquets à leur plein épanouissement. Ceux-ci arrivent alors ultra-frais à l’épicerie, où ils embaument toute la boutique.